Qu'est-ce qu'un métier pénible dans le secteur privé ? Les avis divergent. © Janet Kimber/GETTY IMAGES

Métiers pénibles: l’introuvable accord

Laurence Van Ruymbeke
Laurence Van Ruymbeke Journaliste au Vif/L'Express

Qu’est-ce qu’un métier pénible dans le secteur privé ? Les avis divergent.

La fumée n’est pas blanche. Après des mois de négociations, employeurs, syndicats et gouvernement ne sont pas parvenus à se mettre d’accord sur la définition des métiers pénibles dans le secteur privé, donc sur le profil des salariés qui pourraient, du fait d’une activité professionnelle difficile, bénéficier d’un départ anticipé à la pension. La réforme proposée pour le secteur public a, elle, déjà fait l’objet d’un accord avec la CSC et le SLFP.

Le gouvernement a chargé deux conciliateurs de travailler sur le dossier. Mais Etienne de Callataÿ et Paul Soete n’ont pu que constater l’ampleur des divergences de vue sur les bancs patronaux et syndicaux. Les deux conciliateurs ont aussi mis en exergue certaines faiblesses dans les propositions du ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR). Ainsi, ne prendre en compte que les dix dernières années d’activité professionnelle pour établir la pénibilité d’un métier est insuffisant à leurs yeux. Ils suggèrent de porter cette durée à vingt ans. Ils considèrent également que le principe du bonus pénibilité, qui consiste à octroyer une pension plus élevée à tout salarié travaillant au-delà de l’âge de la pension, revient à l’inciter à prendre des risques pour sa santé. Du travail en perspective pour le ministre Bacquelaine. Rien ne dit que celui-ci verra aboutir sa réforme avant les prochaines élections.

Partner Content