Marc Filipson, le directeur de la librairie Filigranes, « fait un pas de côté »

Le Vif

Marc Filipson, le directeur de Filigranes, suspecté de harcèlement sexuel, annonce dimanche qu’il va « faire un pas de côté » et lancer le recrutement d’un nouveau directeur pour la librairie bruxelloise.

Le service externe pour la prévention et la protection au travail Securex a récemment été saisi d’une « demande d’intervention psychosociale formelle à caractère principalement collectif », avait indiqué le CA de la librairie vendredi. Cette demande ne concernait pas « des faits de violence, harcèlement moral ou sexuel », avait-il souligné, alors que des articles de presse avaient fait état d’une plainte collective pour harcèlement moral et sexuel déposée chez Securex par 48 employés de Filigranes.

Marc Filipson a tenu dimanche à présenter ses excuses sincères à tous ceux qu’il a pu heurter ou blesser.

La sortie du directeur de la libraire intervient après quelques jours d’un « orage médiatique » au coeur duquel se trouvent Filigranes et lui-même, selon son propos. « En cause : mon style de management et un certain nombre de mauvaises habitudes et comportements qui rendent difficile la vie professionnelle de mes collaborateurs. »

« Ma surprise de ces derniers jours n’était pas feinte », insiste-t-il. « Je n’avais pas réalisé que mon attitude pouvait provoquer tant de souffrances chez certains, et j’en suis absolument désolé. »

Marc Filipson dit mesurer que ses excuses ne suffiront pas pour rétablir la confiance. Avec le CA de Filigranes, il a donc décidé de mettre en place plusieurs mesures concrètes « pour que la situation s’améliore rapidement et radicalement dans l’intérêt de tous ».

Une rencontre entre le conseil d’administration et les membres du personnel aura lieu dans les prochains jours afin d’entendre au mieux leurs doléances.

La procédure initiée auprès de Securex doit se poursuivre sereinement, insiste Marc Filipson, tout comme l’analyse de risques que Filigranes a commandée. Tout cela avec pour objectif d’instaurer de meilleures pratiques et davantage de respect dans la gestion des ressources humaines. « Tous les aspects y sont abordés: heures supplémentaires, travail le dimanche, vacances, caméras de surveillance, etc. »

S’engageant ainsi à un effort de gouvernance et de gestion, celui qui a créé Filigranes il y a plus de 30 ans va donc par ailleurs faire un pas de côté et lancer le recrutement d’un nouveau directeur.

« Enfin, à titre plus personnel, j’entamerai dans les jours prochains un travail psycho-thérapeutique visant à me départir de mes mauvaises habitudes. Excès de familiarité, colères, j’en passe. J’ai compris que j’avais du boulot », conclut le directeur de Filigranes.

Partner Content