© IMAGEGLOBE

Lutgen: une coalition du « chêne » pour développer quatre « E »

Le Vif

Les pourparlers dans lesquels s’engage le cdH avec le PS (en Wallonie, à Bruxelles et en Fédération) et le FDF (à Bruxelles et éventuellement en Fédération) pourraient déboucher sur des coalitions « du chêne » afin de développer quatre thématiques principales: éducation, emploi, entreprises et environnement, soit les « 4 E », a affirmé jeudi le président du cdH Benoît Lutgen.

A son arrivée à la conférence de presse au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’Ardennais a opposé une coalition « du chêne » – désormais en gestation au sud du pays – à celle de l’Olivier sortant (PS-Ecolo-cdH), dans laquelle son parti n’était que la quatrième formation politique francophone derrière le PS, le MR et Ecolo, avant la chute de ce dernier aux élections du 25 mai.

A ses yeux, ces coalitions doivent conforter « le lien indéfectible entre Wallons et Bruxellois » afin de constituer un « moteur économique de la Belgique » autour de quatre thématiques: les « 4E » que représentent l’éducation, l’emploi, les entreprises et l’environnement.

Benoît Lutgen, dont le parti a géré le portefeuille du Budget en Wallonie et en Fédération ces cinq dernières années, a souligné la nécessité d’un « cadre budgétaire responsable », mais aussi celle de travailler avec les partenaires sociaux (patronats, syndicats), ainsi que l’avaient souligné la veille MM Di Rupo et Magnette qui avaient appelé à l’Action commune.

Il a davantage insisté sur l’implication du monde associatif – « on y tient beaucoup au cdH » – et la nécessité d’aller vite dans les régions, car « les urgences sont aussi grandes qu’avant les élections ».

Partner Content