L’Otan réfléchit aux conséquences à long terme de la guerre en Ukraine, selon Stoltenberg

(Belga) Les ministres de la Défense des trente pays de l’Otan se sont retrouvés mercredi matin à Bruxelles pour une réunion extraordinaire focalisée sur la guerre en Ukraine et les mesures à prendre pour défendre le territoire de l’Alliance face à toute agression venant de Russie.

« Nous examinerons non seulement les conséquences immédiates de l’invasion russe en Ukraine, mais aussi les conséquences à long terme et l’adaptation à long terme de notre alliance, comment renforcer encore notre dissuasion et notre défense », a affirmé le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, à la presse à son arrivée au siège de l’Alliance. Cette réunion doit aussi servir à « retirer tout espace de mauvais calcul ou d’incompréhension de la part de Moscou sur notre préparation à protéger et défendre tous les alliés », a-t-il ajouté aux côtés du secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin M. Stoltenberg a réaffirmé que plusieurs centaines de milliers de militaires sont en état d’alerte et plus de 100.000 militaires américains sont présents en Europe » en remerçiant les Etats-Unis pour leur engagement au sein de l’Otan. Il a aussi rappelé que 40.000 soldats étaient placés, à la suite du lancement le 24 février de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, sous le commandement direct de l’Otan, principalement en Europe de l’Est, avec le soutien de moyens maritimes et aériens. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content