© Belga

Leterme veut une « politique d’expulsions plus rapides et plus fermes »

Le premier ministre démissionnaire Yves Leterme entend suivre personnellement et de très près dans les prochaines semaines l’exécution de la politique d’expulsion des demandeurs d’asile déboutés, a-t-il indiqué lundi dans une interview accordée au quotidien De Standaard. « Il faut être plus ferme également concernant les flux entrants. Les chiffres doivent à nouveau refléter une situation normale », a-t-il précisé.

Selon le premier ministre, la Belgique a depuis dix ou quinze ans l’image d’un pays permissif où « tout est possible, et tôt ou tard on pourra bénéficier d’un régularisation ». Il faut « en finir avec cette image », a indiqué le premier ministre, appelant à une « indispensable politique d’expulsions, plus rapides et plus fermes, des demandeurs d’asile déboutés ».

Yves Leterme a également rappelé que la suppression de visas deviendra une réalité pour les citoyens albanais à partir du 15 décembre.

Il a assuré que l’effet de cette mesure sera étudié de très près. « Si on constate un afflux important, nous agirons directement. La décision politique est de soutenir l’intégration des pays des Balkans en Europe, mais en cas d’abus, nous freinerons des quatre fers. S’il y a des abus au départ de l’Albanie, nous réintroduirons le visa », a-t-il averti.

Le vif.be, avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content