A Tirlemont, dans le Brabant flamand, un élève de 6e année a été détecté positif au Covid-19 au sein de l'Athénée GO !. © BELGA

Les voyages scolaires vers l’Italie et les zones infectées de France déconseillés

Suite à la décision des autorités italiennes de déconseiller les voyages scolaires dans le pays, il est recommandé aux écoles belges de reporter jusqu’à nouvel ordre les voyages scolaires prévus vers l’Italie.

Dans la foulée, la ministre de l’Enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles Caroline Désir a indiqué dans un communiqué inviter « l’ensemble des pouvoirs organisateurs et établissements scolaires à tenir compte de cette recommandation ». « Si des départs sont programmés vers l’Italie, la ministre déconseille donc de les maintenir », précise le cabinet.

Une circulaire mise à jour avec ces nouveaux éléments sera envoyée dès aujourd’hui (vendredi) à l’ensemble des pouvoirs organisateurs et établissements scolaires. La circulaire reprendra également les informations concernant la situation administrative et pécuniaire des membres du personnel ainsi qu’un rappel des précédentes informations, ajoute Caroline Désir.

Du côté néerlandophone, le cabinet du ministre de l’Enseignement Ben Weyts ne donne pas d’instruction officielle, mais sous-entend que cette recommandation doit être suivie. Il rappelle que les avis publiés ne sont pas émis par les politiques, mais bien par les médecins. « Et jusqu’à présent, ils ont toujours fait référence aux conseils de voyage officiels publiés sur le site du SPF (Affaires étrangères) concernant les voyages scolaires. »

Les voyages scolaires vers les zones infectées en France sont aussi déconseillés

Après l’Italie, le SPF Affaires étrangères recommande aussi vendredi aux écoles belges de reporter jusqu’à nouvel ordre les voyages scolaires prévus dans les zones infectées par le coronavirus (Covid 19) en France. Ces foyers de circulation du virus (dénommés « clusters ») sont situés dans les départements de l’Oise, de Haute-Savoie et du Morbihan, ainsi que dans le Haut-Rhin.

Des informations sur les zones françaises concernées sont disponibles sur le site internet education.gouv.fr

Le virologue Marc Van Ranst veut des conseils de voyage plus stricts

Le virologue Marc Van Ranst, chef du laboratoire de référence pour les analyses concernant le coronavirus, a estimé vendredi sur les ondes de Radio 2 que les conseils officiels de voyage concernant l’Italie devraient être plus stricts au vu de la propagation du covid-19. « La plupart des cas de coronavirus détectés proviennent du nord de l’Italie, donc ces voyages au nord de l’Italie rapportent le virus dans notre pays », a déclaré Marc Van Ranst. Pour endiguer l’épidémie, il faut limiter l’entrée de personnes contaminées sur le territoire belge, souligne-t-il.

Les conseils du SPF Affaires étrangères ont été revus le mois dernier, mais l’administration recommande seulement aux voyageurs de suivre les instructions des autorités locales et de rester informés. « C’est le prix de la liberté, visiblement, mais alors nous devons admettre que le nombre de cas va continuer à augmenter, sans qu’on ait de prise sur la situation« , selon le virologue. Les Pays-Bas et le Danemark, notamment, ont renforcé leurs recommandations. Les Pays-Bas déconseillent ainsi tous les voyages non essentiels vers la région touchée au nord de l’Italie.

Partner Content