Encore aucune amende pour les voyageurs qui ne se font pas tester © belga

Les voyages non essentiels interdits jusqu’au 1er avril

Le comité de concertation a décidé vendredi de prolonger jusqu’au 1er avril prochain les mesures de lutte contre la propagation de la pandémie de coronavirus décrétées le 28 octobre dernier. Des modifications ne sont toutefois pas exclues dans l’intervalle.

Ces mesures sont contenues dans un arrêté ministériel qui interdit les voyages non essentiels dans le cadre de mesures d’urgence prises pour limiter la propagation du coronavirus Covid-19.

Cette prolongation était nécessaire pour donner une base juridique aux mesures, a-t-on expliqué à l’issue du comité de concertation réunissant les principaux ministres du gouvernement fédéral et les ministres-présidents des entités fédérées.

Le 1er avril, les gens qui ne se font pas tester seront sanctionnés

La police disposera des données nécessaires à partir du 1er avril pour sanctionner les personnes qui doivent se faire tester mais ne le font pas, par exemple les voyageurs de retour d’une zone rouge, a annoncé le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, à l’issue du comité de concertation.

« Nous avons convenu d’un engagement de résultat: au plus tard le 1er avril, tout sera mis en place pour rendre possible la sanction de ceux qui doivent se faire tester et qui ne le font pas », a-t-il indiqué. Dans le cas d’un retour de voyage, l’obligation de test s’étendra aux enfants à partir de 6 ans.

Partner Content