Les réfugiés ukrainiens soumis à des contrôles plus stricts aux frontières de la Hongrie © belga

Les réfugiés ukrainiens soumis à des contrôles plus stricts aux frontières de la Hongrie

(Belga) Les contrôles supplémentaires effectués par la police des frontières hongroise ont entraîné ces derniers jours des temps d’attente de plusieurs heures pour les réfugiés fuyant la guerre en Ukraine.

La radio roumaine Digi24 a rapporté mercredi que des files de voitures de plusieurs kilomètres s’étaient formées aux points de passage de la frontière roumano-hongroise. Cependant, les réfugiés n’ont pas été refoulés par la Hongrie. La veille, les gardes-frontières roumains ont déclaré que leurs homologues hongrois avaient officiellement annoncé des temps d’attente plus longs. Selon eux, la Hongrie voulait contrôler de plus près les Ukrainiens qui n’avaient pas de passeport biométrique. Les autorités hongroises ont annoncé il y a plusieurs jours que les Ukrainiens dépourvus des documents requis pourraient être arrêtés à la frontière et emmenés pour être interrogés. Des dizaines de milliers d’Ukrainiens fuient vers la Roumanie et de là, via la Hongrie, vers l’Europe occidentale. Parmi eux se trouvent des enfants qui n’ont pas de passeport biométrique, ainsi que des personnes âgées qui, normalement, voyagent rarement à l’étranger, a observé un journaliste de l’agence de presse allemande DPA à la frontière roumano-ukrainienne. Avant même d’atteindre un pays voisin, les réfugiés doivent souvent attendre pendant des heures aux postes-frontières ukrainiens, car les autorités de leur pays d’origine veulent empêcher les hommes valides de quitter le pays. La semaine dernière, les membres de l’UE ont décidé à l’unanimité que la grande majorité des réfugiés de guerre en provenance d’Ukraine devaient bénéficier d’une protection temporaire quasi automatique. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content