Les médias peuvent à nouveau publier des photos des centrales nucléaires © belga

Les médias peuvent à nouveau publier des photos des centrales nucléaires

(Belga) Des photos et vidéos des centrales nucléaires de Tihange et Doel peuvent à nouveau être publiées dans les médias. La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), a octroyé aux journalistes une « autorisation collective » de réaliser des images des installations nucléaires et de les diffuser dans le cadre de leurs reportages, sans avoir à demander une autorisation préalable.

Depuis fin janvier, une modification législative a instauré une interdiction générale de photographier ou filmer des installations nucléaires, sans autorisation préalable. L’interdiction de diffusion prévalait également pour des photos prises par le passé. Après des protestations de la profession, la ministre de l’Intérieur fait donc une exception pour le travail journalistique. Elle a accordé une autorisation générale de cinq ans, valables pour tous les journalistes affiliés à l’AJP, du côté francophone, et à la VVJ du côté flamand. Certaines conditions sont toutefois prévues: les photos ne peuvent être trop détaillées ni rendre visibles des éléments clairs de la sécurité. Les photos ne peuvent non plus constituer une série d’images prises sur une période de plusieurs heures. Les personnes qui veulent prendre des photos d’une installation nucléaire en dehors du cadre journalistique devront toujours demander une autorisation pour ce faire. En cas d’infraction, la personne est passible d’une amende, voire même d’une peine de prison. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content