© Getty Images

Les Belges recherchent plus fréquemment à travailler à l’étranger qu’avant la crise

Le Vif

Contrairement à la plupart des autres citoyens de l’Union européenne, les Belges sont plus nombreux qu’avant la crise sanitaire à chercher du travail en dehors de leurs frontières, selon une analyse réalisée par le site de recherche d’emploi Indeed et publiée mardi.

En moyenne, un peu plus de 4% des Européens recherchent des postes vacants dans un autre pays du Vieux continent. En Belgique, on observe toutefois la tendance inverse : près de 10% des Belges recherchent un emploi à l’étranger. Plus frappant encore, ces chiffres sont plus de 12% supérieurs à ceux d’avant la pandémie (2017-2019), alors qu’ils sont en baisse dans tous les autres pays du continent étudiés, à l’exception de la Pologne, l’Autriche et la Suisse. 

   Les Belges recherchent principalement des emplois en France (30%), aux Pays-Bas (22%), aux États-Unis (10,4%) au Luxembourg (9,7%) ou, malgré le Brexit, au Royaume-Uni (6,6%). Les offres d’emploi étrangères qui sont le plus fréquemment consultées concernent les ingénieurs industriels, les développeurs de logiciels, les informaticiens, le marketing ou l’installation et la maintenance, précise Indeed.

   « Les demandeurs d’emploi belges se tournent plus souvent vers les offres d’emploi à l’étranger qu’avant le coronavirus, tandis que dans les autres pays, les demandeurs d’emploi s’intéressent moins aux emplois en Belgique. Cela pourrait entraîner une ‘fuite des cerveaux’, un problème auquel la plupart des pays européens sont confrontés », met en garde Arjan Vissers, Senior Manager Employer Insights chez Indeed.

Partner Content