© Belga

Les appels à former un gouvernement d’urgence se multiplient

Le président de la N-VA, Bart De Wever, a appelé samedi à la formation d’un gouvernement d’urgence pour faire face à la pandémie de coronavirus et ses conséquences économiques. Il suit des appels similaires lancés par d’autres dirigeants politiques.

« Au niveau fédéral, je pense que quelques chose doit se passer maintenant. Je pense à un gouvernement d’urgence qui recevrait, peut-être pour un an, la mission de combattre la crise« , a-t-il dit au micro de VTM.

Le président du parti nationaliste flamand plaide pour l’adoption d’une série de mesures de soutien à l’économie pour plusieurs milliards d’euros.

« Nous allons sans doute vers une récession. Les partis de gouvernement doivent se concentrer sur cela. Nous devons nous donner la main. Nous n’avons pas le luxe d’attendre. Nous faire cela maintenant », a-t-il ajouté.

Quelques heures plus tôt, sur Twitter et dans les deux langues, le président du sp.a, Conner Rousseau, jugeait lui aussi que la situation actuelle ne permettait plus de tergiverser.

https://twitter.com/conner_rousseau/status/1238723378204344321Conner Rousseauhttps://twitter.com/conner_rousseau

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

550rich3153600000Twitterhttps://twitter.com1.0

« Si rien ne bouge aujourd’hui, il n’y aura rien lundi. Ce serait inacceptable. Assez des vétos et des égos. Si chacun montre un peu de bonne volonté, quelque chose pourra se produire aujourd’hui », a-t-il dit dans un tweet en français et en néerlandais.

Et, dans La Libre de samedi, le co-président d’Ecolo, Jean-Marc Nollet, a appelé à l’unité nationale.

« L’Union fait la force. Il y a une opportunité de passer lundi à un stade de formation du gouvernement si, durant le week-end, les bases sont consolidées entre les partis qui répondraient à l’union nationale », a-t-il déclaré.

Lundi, les chargés de mission Sabine Laruelle (MR) et Patrick Dewael (Open Vld) doivent remettre leur rapport définitif au Roi et, à plusieurs sources, l’on indiquait qu’ils tentaient de mettre sur les rails une formule de gouvernement d’urgence.

Le « momentum » est là: la Belgique doit prendre des mesures draconiennes pour éviter la propagation du coronavirus, l’économie risque de subir de plein fouet les effets de la pandémie et un nouveau rapport du comité de monitoring révèle une situation des finances publiques toujours plus préoccupantes.

Avec quelle coalition?

Jusqu’à présent, ni une formule rassemblant le PS et la N-VA, ni une Vivaldi (socialistes, libéraux, écologistes et CD&V) n’ont pu voir le jour.

A plusieurs échos, c’est la première possibilité qui est évoquée mais, chez les socialistes francophones, elle suscite toujours de très vives réticences. Et aucune décision ne pourra être prise sans l’aval du Bureau politique qui doit se réunir en principe lundi.

Une « grande réunion » pourrait-elle avoir lieu avant la fin du week-end. Une source évoquait samedi après-midi, sans confirmation.

Kristof Calvo plaide pour des moyens contre le coronavirus dans les douzièmes provisoires

Le député Groen Kristof Calvo plaide samedi pour octroyer suffisamment de moyens pour gérer la crise du coronavirus et de les inscrire dans les douzièmes provisoires qui doivent être votés jeudi prochain en séance plénière de la Chambre.

« Dans une crise comme celle-ci, il est important de montrer de l’unité au-delà des frontières des partis, indépendamment des négociations pour un gouvernement fédéral », a-t-il déclaré à Belga.

Kristof Calvo précise que le gouvernement et les groupes parlementaires démocratiques se réuniront lundi à 10h30 pour discuter des douzièmes provisoires pour les mois d’avril, mai et juin. Le vote à ce sujet avait été reporté en commission mercredi dernier. De nombreux amendements avaient alors été déposés et doivent encore être examinés. La commission des Finances et du Budget se réunit à nouveau lundi à 13h30 dans l’espoir de procéder au vote.

M. Calvo espère que ce qu’il qualifie de « budget d’urgence » offrira des moyens suffisants pour affronter les conséquences de l’épidémie de coronavirus. Le député évoque notamment des moyens pour les soins de santé, les entreprises, les travailleurs et les indépendants.

Cette concertation lundi entre le gouvernement et les groupes parlementaires avait été convenue la semaine dernière, a précisé le chef de groupe CD&V Servais Verherstraeten. Le chef de groupe MR Benoît Piedboeuf ajoute qu’il s’agira d’une réunion sur les douzièmes provisoires, mais pas pour un budget.

Lundi matin, le gouvernement fédéral se réunira en kern afin de prendre des mesures complémentaires contre le coronavirus, indépendamment des douzièmes provisoires, a-t-on appris à bonne source.

Partner Content