Un moustique buvant du sang © Eyeweed/ Flickr

Le verdict de Test Achats sur 8 produits anti-moustiques : inefficaces !

Le Vif

Huit produits anti-moustiques sur 22 analysés par Test Achats ne fonctionnaient pas du tout, dénonce vendredi l’organisation de défense de consommateurs. Il s’agissait notamment de bracelets, censés éloigner ces insectes piqueurs.

Vous glissez lentement hors des bras de Morphée quand, soudain, passant la main sur votre visage, vous sentez d’étranges boursouflures. Diantre, un moustique vous a piqué! Vous aviez pourtant consciencieusement tartiné votre peau d’un produit anti-moustique en vous promettant que, cet été, ces insectes ne vous y reprendraient plus. Mais voilà, un produit anti-moustique sur trois testés par Test Achats s’est avéré totalement inefficace.

Huit produits sur 22 analysés ont ainsi été jugés inefficaces :
– Zen’sect Zero répulsif 9h,
– Mercurochrome Anti-moustiques 7h,
– Argital Mosquitos defence water,
– Para’kito Bracelet Anti-moustique,
– Mosquitno Insect repellent woven bracelet,
– Pranarom Aromapic bio 7h anti-moustiques,
– Mouskito MOUSKITO Repel roller IR3535 20%
– le Byebugz Anti-insect roll-on.

      Le produit Mosquitos defense water de la marque Agrital a été retiré du marché par le SPF Santé publique car il n’était pas enregistré, ajoute Test Achats.

   L’organisme relève que ce sont surtout les produits à faible concentration de principes actifs qui fonctionnent mal. Les bracelets anti-moustiques destinés aux enfants « s’avèrent parfaitement inefficaces ».

   Tout n’est cependant pas négatif dans le tableau dressé par Test Achats, qui met en avant neuf produits qui fonctionnent très bien pour repousser les moustiques. Certains fonctionnent avec des principes actifs naturels, tels que l’huile d’eucalyptus citriodora ou l’icaridine. D’autres fonctionnent avec l’ingrédient actif DEET, un temps suspecté d’être nocif pour la santé. « Des études récentes montrent qu’il est tout à fait sûr si l’on ne l’utilise que lorsqu’il est réellement nécessaire et pas plus souvent que prescrit. Il est conseillé aux jeunes enfants et aux femmes enceintes de ne pas utiliser de DEET à des concentrations supérieures à 30% », recommande Test Achats.

Partner Content