© belga

Le secteur culturel belge demande la fin du Covid Safe Ticket

Le Vif

Les autorités publiques doivent « en finir avec le CST, une fois pour toutes », demande mardi StillStanding for Culture, qui représente les acteurs du monde culturel, dans une lettre ouverte. Les signataires dénoncent un outil inefficace et discriminatoire.

Selon les 350 lieux et organisations et les 750 travailleurs du secteur à l’origine de cette lettre, le Covid Safe Ticket (CST) n’a jamais fait l’objet d’évaluations régulières, comme l’avait promis le gouvernement. Les signataires pointent également le fait que de nombreux experts considèrent que l’objectif du CST n’a jamais été atteint.

« Le CST a servi dans les faits de dispositif de contrôle social et d’incitant à la vaccination, instrumentalisant au passage certains secteurs d’activités », dénonce StillStanding for Culture. « Cette pratique de contrôle du public est source de malaise chez les travailleurs culturels. »

« Le CST nous a été présenté comme la seule alternative à la fermeture. Mais il n’est jamais acceptable de fonctionner au chantage… Encore moins lorsque ce chantage se double d’une injustice puisque les lieux culturels doivent exiger un CST alors que d’autres activités en sont exemptées », s’indignent encore les signataires. « Ce choix arbitraire est d’autant plus préjudiciable qu’il suggère faussement, dans l’inconscient collectif, qu’une salle de spectacles serait moins sûre qu’un autobus bondé ou qu’une grande surface… Or, les études internationales publiées sur le sujet depuis 2021 démontrent systématiquement le contraire, quelle que soit la phase épidémique étudiée. »

En conséquence, le secteur culture demande l’abrogation « totale et définitive » du CST, considéré comme « un ‘outil’ sans aucune efficacité prouvée, appliqué de manière discriminatoire à certains champs d’activité, par des citoyens instrumentalisés pour le faire. »

Partner Content