. © Belga

Le port du masque obligatoire dans certains endroits de Bruxelles

Le Vif

Le bourgmestre d’Etterbeek, Vincent De Wolf, a signé samedi une ordonnance de police rendant obligatoire le port du masque, dans certains lieux publics où il sera difficile de respecter strictement le maintien d’une distance d’1m50 entre les personnes. Dans les Recyparks bruxellois et à Brussels Airport, le port du masque est également obligatoire.

Etterbeek

Dans le viseur du député-bourgmestre MR: les principales artères commerçantes et les abords des écoles. L’ordonnance de police précise les artères commerçantes, telles la rue des Tongres (Mérode) ou la chaussée de Wavre (La Chasse), où la mesure s’imposera à toute personne de 12 ans, en voirie publique et au sein des commerces. Idem dans un rayon de quelques quinze mètres depuis l’entrée de chaque établissement scolaire sur le territoire communal.

Selon M. De Wolf, cette décision prolonge localement l’arrêté du ministre de l’Intérieur qui rend obligatoire le port du masque dans les transports publics dès lors qu’ils constituent des lieux où il sera difficile de se tenir à 1,5 mètre l’un de l’autre. Elle renforce la décision du Conseil national de sécurité du 24 avril dernier de recommander fortement, dans l’espace public, le port du masque ou de toute alternative utile.

« La décision d’aller au-delà de cette recommandation à la population a été mûrement réfléchie et apparaît s’imposer, à l’échelle locale, dans certains lieux spécifiques où il convient d’organiser la protection mutuelle des personnes par le port généralisé du masque afin de contrer le risque de contamination et de lutter contre la propagation du Covid-19 », a souligné samedi le bourgmestre. Celui-ci a insisté sur la crainte que la densité de la population au sein de la commune, la concentration de ses commerces au sein de quelques artères principales ou, encore, la présence d’établissements scolaires d’importance rendent impossible, « même avec la meilleure volonté collective, le respect des distances de prévention ».

Vincent De Wolf motive également sa décision par plusieurs avis scientifiques mis en lumière ces derniers jours, et plaidant pour le port généralisé du masque dans les lieux publics en raison du mode de contagion du Covid-19.

Le port du masque obligatoire dans certains endroits de Bruxelles
© Belgaimage

Selon lui, ce choix fait dans certaines villes, comme Iena en Allemagne, y a démontré sa pertinence.

Cette décision sortira pleinement ses effets au jour de l’ouverture de la quasi-totalité des commerces – en principe le 11 mai prochain, sous réserve de la décision du Conseil national de sécurité-, mais « son adoption immédiate permet à l’autorité communale de sensibiliser la population. Elle laisse à tout un chacun un délai raisonnable pour se doter d’un masque ou d’une alternative permettant de se couvrir la bouche et le nez ».

Une signalétique sera placée en chacun des lieux visés. La distribution des 90.000 masques commandés par la commune pour ses habitants se fera progressivement durant le mois de mai, a encore dit Vincent De Wolf.

Recyparks

A partir de ce lundi, les horaires habituels d’ouverture de l’ensemble des Recyparks sont à nouveau en vigueur. La réouverture l’après-midi a pour objectif de mieux fluidifier la fréquentation des Recyparks et d’assurer le respect de la distanciation sociale, explique Bruxelles-Propreté.

Les personnes qui s’y rendent sont tenues de porter un masque, de présenter spontanément leur carte d’identité au préposé, d’ouvrir elles-mêmes le coffre de leur voiture et de maintenir les distances de sécurité (minimum 1,5m).

Bruxelles-Propreté rappelle cependant que le gouvernement fédéral limite toujours (et au moins jusqu’au 18 mai) les déplacements au strict nécessaire. Cela s’applique également aux parcs à conteneurs régionaux, qui ne sont accessibles que pour les situations d’urgence ou d’impérieuse nécessité, comme un décès ou un déménagement. « Et donc pas pour y apporter une vieille brosse à dents électrique », illustre Etienne Cornesse, porte-parole de Bruxelles-Propreté.

Brussels Airport

Le port d’une protection bucco-nasale (masque, foulard ou écharpe) sera bien obligatoire à l’aéroport de Zaventem lundi, assure samedi Philippe Touwaide. Pour le directeur du service de médiation du gouvernement fédéral pour l’aéroport de Bruxelles-National, « l’arrêté est on ne peut plus clair. »

Plus tôt dans la journée, la porte-parole de Brussels Airport, la société qui gère l’infrastructure aéroportuaire affirmait que le port du masque ne serait pas (encore) obligatoire à partir de lundi. Selon elle, les recommandations formulées par la Celeval, la Cellule d’évaluation chargée de remettre des avis de santé publique pour conseiller les autorités dans la prise de décisions pour lutter contre la pandémie, sont en cours d’analyse et la situation pourrait donc évoluer. Le médiateur conteste cette affirmation. « L’arrêté ministériel est on ne peut plus clair. Le port du masque sera obligatoire dans tous les lieux de transports, y compris les gares. Cela inclut bien évidemment les aéroports », précise M. Touwaide. Le médiateur rappelle par ailleurs que l’aéroport national reste géré par l’Etat vie une licence d’exploitation octroyée à Brussels Airport.

Partner Content