© BELGA/Kristof Van Accom

Le phénomène de « Blackface » incarné par le Père Fouettard dénoncé à l’ULB

Un rassemblement de protestation et une conférence de sensibilisation visant à dénoncer « le phénomène raciste du Blackface incarné par le Père Fouettard » à la Saint-Nicolas, se sont tenus mardi à l’Université Libre de Bruxelles (ULB).

L’action était organisée par le Collectif Mémoire coloniale et Lutte contre les Discriminations (CMCLD), Bruxelles Panthères et La nouvelle Voie anticoloniale.

« Tous les 6 décembre, les Belges célèbrent la Saint-Nicolas, qui est accompagné du Père Fouettard. Ce dernier est interprété par des Blancs qui griment leur visage en noir, mettent des perruques africaines et épaississent leurs lèvres grâce à du rouge à lèvres. En se déguisant ainsi, ils jouent le rôle de la caricature asservie, bête, enfantine et clownesque qui aide le vieux et sage Saint blanc à mener à bien son travail », a indiqué Yams Raden, porte-parole de La nouvelle Voie anticoloniale.

« Nous menons actuellement une campagne anti-blackface au coeur des institutions universitaires et sommes interloqués par le manque d’interrogation dont font preuve les universités face à cette immonde pratique née durant l’esclavage et la colonisation, et sur son rôle dans la transmission des stéréotypes et la reproduction des clivages raciaux », a-t-il ajouté.

Quelque 250 personnes ont ensuite assisté à la conférence expliquant l’historique du phénomène de Blackface.

Le même jour, un Saint-Nicolas africain a sillonné différents logements occupés par des sans papiers pour distribuer des cadeaux aux enfants.

Partner Content