Le noyau dur de Genk se dresse contre la police après sa défaite contre Saint-Trond

(Belga) Une sérieuse confrontation entre des membres du noyau dur des supporters de Genk et la police a eu lieu dimanche soir à Waterschei (Genk) après le derby limbourgeois perdu par Genk contre Saint-Trond. Un inspecteur de police est en incapacité de travail pour au moins une semaine. Les supporters de Genk avaient prévu d’attaquer les bus des supporters de Saint-Trond, mais la police a pu empêcher une confrontation directe.

Après la rencontre, le noyau dur des supporters de Genk s’est réuni au clubhouse l’Italo Belga, et une centaine d’entre eux s’est ensuite dirigée vers la sortie des bus de supporters de Saint-Trond qui quittaient le stade sous escorte policière. La plupart d’entre eux étaient masqués et équipés de bâtons. Le déploiement de la police a permis d’éviter une confrontation directe. Les forces de police, dont des policiers à cheval et une autopompe, ont dispersé le noyau qui a ensuite lancé plusieurs cocktails Molotov, des feux d’artifice mais aussi des poutres, des bâtons, des bouteilles, des éléments d’une plaine de jeu et d’autres appartenant au mobilier urbain. Un inspecteur de police a été blessé par une explosion et a été emmené à l’hôpital. Il est en incapacité de travail pour au moins une semaine. La police locale, en concertation avec le parquet du Limbourg, a lancé une enquête pour identifier les émeutiers, notamment sur la base d’images de vidéosurveillance. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content