Sammy Mahdi © belga

Le nombre d’incidents violents a doublé dans les centres pour demandeurs d’asile

Le Vif

Les centres d’accueils en Belgique pour les demandeurs d’asile ont été le théâtre l’an dernier de 1.281 incidents violents, soit un tiers de plus qu’en 2020 et le double par rapport à 2017.

Dans la moitié des cas, il est question d’agression physique ou verbale à l’encontre du personnel ou d’autres demandeurs d’asile. Une partie de la hausse s’explique, selon le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, Sammy Mahdi (CD&V), par le fait qu’un nombre croissant de faits sont officiellement rapportés.

Mais Fedasil constate que la pression est plus grande dans les centres et demande la création de places d’accueil supplémentaires. Les inondations de juillet en Wallonie, qui ont privé temporairement Fedasil de plus de 1.000 places d’accueil, ont également augmenté la pression sur le réseau d’accueil. Enfin, l’année 2021, au cours de laquelle les Talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan, a vu davantage d’hommes seuls venir en Belgique. Ceux-ci sont plus souvent que les familles à l’origine de faits de violence.

Partner Content