Le Musée de l'armée du Cinquantenaire (photo) pourrait perdre du personnel et des moyens au profit de quatre entités autogérées, Ypres, Breendonk, Bastogne et Beauvechain. © DEBBY TERMONIA

Le Musée de l’armée attendra…

Olivier Rogeau
Olivier Rogeau Journaliste au Vif/L'Express

Le Musée de l’armée ne sera pas rénové avant longtemps.

Le Musée de l’armée (MRA), à Bruxelles, ne sera pas rénové avant longtemps. Michel Jaupart, patron du War Heritage Institute (WHI), le parastatal qui chapeaute le MRA, nous assure qu’il n’est « pas rationnel » de repenser les salles « tant que le bâtiment n’ est pas entièrement remis en état ».

Il faudra aussi attendre la restructuration du plateau du Cinquantenaire et le ravalement de façade des musées du site, projets envisagés pour le bicentenaire du pays, en 2030. « Une rénovation en profondeur de la muséographie du MRA n’ est actuellement pas envisagée », confirme le Plan stratégique du WHI.

Tandis que le flou persiste sur l’avenir du Musée de l’armée, établissement fédéral à la dérive, le plan prévoit la création, en Flandre et en Wallonie, de nouveaux sites dédiés à la conservation du patrimoine historico-militaire (Ypres, Beauvechain), investissements à la clé. D’autres seront réaménagés. Ce qui fait craindre un agenda caché: des responsables du MRA estiment que les conditions d’une « régionalisation » partielle des collections du musée pourraient être réunies dans quelques années.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content