Sophie Wilmès. © belga

Le monde politique marque sa sympathie à l’égard de Sophie Wilmès et de son époux

Les marques de sympathie ont afflué jeudi sur les réseaux sociaux après l’annonce faite par la vice-Première ministre MR, Sophie Wilmès, qu’elle se mettait en congé de ses fonctions pour se tenir aux côtés de son mari Christopher, malade d’un cancer.

Les membres du gouvernement fédéral ont assuré leur collègue de leur soutien dans cette épreuve, à commencer par le Premier ministre, Alexander De Croo (Open Vld), qui a souhaité « énormément de courage et de force à Sophie, Christopher et leurs enfants ».

Dans les partis politiques aussi, les messages ont essaimé. « Sophie Wilmès est une femme d’exception pour notre pays et pour le MR. Elle est aussi une épouse et une maman qui l’est tout autant. C’est un moment difficile sans aucun doute. Sophie et Christopher pourront compter sur le soutien de toute la famille libérale », a déclaré le président du MR, Georges-Louis Bouchez.

« L’entourage est une force qui procure ce regain de courage pour affronter la maladie quand elle frappe dans nos vies. Ma collègue Sophie Wilmès l’a bien compris. Son choix de la famille l’honore », a déclaré le vice-Premier ministre PS, Pierre-Yves Dermagne.

« Force, courage et respect », a tweeté le vice-Premier ministre Ecolo, Georges Gilkinet.

« Tous mes voeux de courage à Sophie Wilmès et à sa famille pour cette terrible épreuve. Mes pensées à sa famille pour gagner ce combat contre le cancer », a dit le président du PTB, Raoul Hedebouw.

« Courage à toi, Sophie, et aux tiens », a indiqué le président de DéFI, François De Smet, tandis que son homologue des Engagés, Maxime Prévot, affichait son soutien. « Rien n’est plus précieux que la santé, comme elle nous l’a elle-même rappelé à juste titre durant la crise sanitaire; à présent sa famille s’y trouve confrontée », a-t-il souligné.

Dans les rangs flamands, les politiques ont également témoigné de leur soutien, au sein du gouvernement et dans les partis.

Le président de la N-VA, Bart De Wever, a aussi souhaité « force et courage » à Mme Wilmès. Le voeu était le même chez le président de Vooruit, Conner Rousseau, et chez la présidente de Groen, Meyrem Almaci, qui a regretté la « terrible nouvelle ». « Parfois, la vie vous frappe d’un coup de massue », a-t-elle ajouté.

« Enormément de courage à Sophie et à sa famille en cette période difficile », a commenté le vice-Premier CD&V, Vincent Van Peteghem.

Partner Content