Jan Jambon © Belga

Le Jambon Show passe mal la rampe

Par Isolde Van den Eynde, Het Laatste Nieuws, le 20 mai 2021.

« Ainsi donc, de nos jours, il faut regarder De Cooke & Verhulst Show (NDLR: un talk-show à la télévision flamande) pour apprendre la manière dont nous pourrons profiter de notre liberté« , réagissait un parlementaire par sms. Il n’était pas le seul irrité par la rectification apportée par Jan Jambon (NDLR: l’annonce faite, lors de cette émission, par le ministre-président flamand N-VA que les fêtes seront autorisées à 50 dans les jardins, avec ou sans traiteur, à partir du 9 juin).

Pour une fois, Joachim Coens, président du CD&V, n’a pas laissé passer ce genre de baratin: « Est-ce une façon d’informer les gens? » Quinze ans plus tôt, Geert Bourgeois (N-VA) estimait que les politiques feraient mieux de rester à l’écart des programmes de divertissement. Aujourd’hui, c’est son parti qui, lors d’un show en fin de soirée, communique à propos de la liberté de tous les Belges. O tempora, o mores! […]

Qu’un politique affiche son côté humain lors d’un programme de divertissement et lâche à cette occasion une idée politique ou une nouvelle n’a rien de très fâcheux. Mais dans ce cas-ci, il s’agit de tout autre chose, d’une information fondamentale relative à la liberté de chaque Belge. De nos contacts sociaux présentés comme un simple plus, un fait divers. Rien de tout cela, il s’agit de quelque chose d’essentiel qui a été restreint un an durant, qui nous concerne tous, y compris les francophones de ce pays qui n’avaient encore jamais entendu parler du De Cooke & Verhulst Show.

Le titre est de la rédaction

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content