Pour Charles Michel, la deuxième année de la suédoise fédérale fut particulièrement éprouvante. © FRED DEBROCK/ID PHOTO AGENCY

Le gouvernement n’a entrepris « aucune démarche » pour l’arrivée de Puigdemont

Le gouvernement belge n’a entrepris aucune démarche pour susciter l’arrivée sur le territoire belge du président catalan destitué Carles Puigdemont, a indiqué mardi le Premier ministre Charles Michel, en assurant que Bruxelles entretiendra des « contacts diplomatiques réguliers » avec l’Espagne.

Le Premier ministre a indiqué dans un communiqué avoir été informé hier de la présence annoncée en Belgique de M. Puigdemont, qui a démenti mardi devant la presse vouloir y demander l’asile.

« Monsieur Puigdemont n’est en Belgique ni à l’invitation, ni à l’initiative du gouvernement belge. La libre circulation au sein de l’espace Schengen lui permet d’être présent en Belgique sans autre formalité. Selon les propres mots de Monsieur Puigdemont, il est venu à Bruxelles parce qu’il s’agit de la capitale de l’Europe. Il y sera traité comme n’importe quel citoyen européen », a ajouté le chef du gouvernement.

M. Michel assure que son gouvernement « n’a entrepris aucune démarche » pour susciter l’arrivée sur le territoire belge du dirigeant indépendantiste catalan. « Mr Puigdemont dispose des mêmes droits et devoirs que chaque citoyen européen ni plus ni moins. Le Gouvernement veillera au respect de l’Etat de droit. »

Partner Content