Le dépistage cardiaque systématique chez les jeunes ne convainc pas le Conseil de la Santé

(Belga) Le dépistage systématique des malformations cardiaques prédisposant à une mort subite chez les adolescents et les jeunes adultes n’aurait qu’une valeur prédictive très faible, a souligné lundi le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) lors d’une conférence de presse. Le CSS reste néanmoins « favorable mais nuancé » au dépistage systématique chez les jeunes sportifs.

Les malformations cardiaques prédisposant à une mort subite sont rares chez les jeunes et il n’existe aucune méthode de dépistage suffisamment sensible et spécifique pour les détecter, a rappelé le CSS. Un tel programme aurait d’ailleurs des effets psychologiques « préjudiciables » et un rapport coût-bénéfice « défavorable ». Le Conseil s’est par contre déclaré « favorable mais nuancé » au dépistage systématique pour les adolescents et les jeunes adultes qui veulent pratiquer un sport, même si les preuves scientifiques ne sont pas « suffisamment univoques ». Lors de sa conférence de presse, le CSS a également souligné l’importance d’informer « correctement » le grand public ainsi que la « grande responsabilité » des fédérations sportives. « Si cet examen est un moyen pour permettre de pratiquer un sport de la manière la plus sûre possible, il n’offre pas de garantie quant à la prévention de toutes les affections ou de décès liés au sport. » Des études scientifiques plus nombreuses sont d’ailleurs nécessaires, selon le CSS. « Il est également important qu’un registre cohérent soit mis en place afin d’objectiver la situation précise de la mort subite. Ce n’est que grâce à de telles données qu’il sera possible, à terme, de traiter les nombreuses questions sans réponses qui subsistent encore. » (DDM)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content