© Belgaimage

Le chien policier reconnu… policier ?

Le Vif

Un chien policier a naguère été grièvement blessé, à Bruxelles, après avoir été attaqué au couteau par un forcené. La députée Katja Gabriëls (Open VLD) trouve choquant que le maître ne puisse pas légalement défendre son chien et que la défense légale ne soit pas davantage opposable.

Le ministre de la Sécurité et de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), lui a confirmé que la loi sur le bien-être animal prévoyait des dispositions pénales en cas de cruauté envers les animaux. Il a également évoqué un arrêt de la Cour européenne de justice, de Strasbourg, spécifiant qu’une attaque contre un chien policier équivalait à une attaque contre un fonctionnaire de police.

Et le ministre dit voir une plus-value dans le fait d’insérer la violence à l’encontre d’un chien policier dans une loi distincte et, éventuellement, comme le prévoit l’arrêt de Strasbourg, d’assimiler ces faits aux actes de violence contre des fonctionnaires de police.

M.L.

Partner Content