Le chef de l’opposition tend la main au régime de Damas

(Belga) Le chef de l’opposition syrienne, Ahmed Moaz al-Khatib, a tendu la main lundi au régime de Bachar al-Assad et assuré que dialoguer avec Damas n’était pas une « trahison ».

« La balle maintenant est dans le camp du régime (…) Nous tendrons la main dans l’intérêt du peuple et pour aider le régime à partir en paix », a affirmé le chef de la Coalition à la chaîne satellitaire qatarie Al-Jazeera. M. Khatib avait créé la suprise le 30 janvier en appelant à un dialogue, sous conditions, avec des représentants du régime pour mettre fin au conflit meurtrier dans le pays. « Je dis au régime qu’il doit prendre une position claire (…) il doit dire oui ou non (au dialogue) », a affirmé le chef de l’opposition. « Je dis à Bachar al-Assad: ‘regarde dans les yeux de tes enfants et essaie de trouver une solution’. Nous nous entraiderons alors dans l’intérêt du peuple », a-t-il poursuivi en référence au chef de l’Etat syrien. L’initiative de dialogue de M. Khatib avait fait grincer des dents au sein de sa Coalition, le chef de l’opposition a répondu à ses critiques. « Nous refusons que ceux qui parlent de négociations soient accusés de trahison comme l’ont fait certains opposants », a-t-il ajouté. « Notre peuple est en train de mourir et nous ne le permettrons pas », a martelé M. Khatib. (GEORGES GOBET)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content