© iStock

Le budget initial de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour 2022 a été approuvé

Dépourvu de recettes propres, le budget de la Fédération pèse quelque 12 milliards d’euros par an, dont l’essentiel sert en réalité à payer des salaires, ceux des 120.000 enseignants notamment.

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a définitivement approuvé mercredi soir, majorité contre opposition, le budget initial de l’entité pour l’exercice 2022.

Cette épure, qui pourrait devoir être rapidement ajustée l’an prochain en fonction de l’impact du variant Omicron, est marquée par des dépenses en hausse de quelque 7% par rapport à 2021. Cet effort servira notamment à refinancer l’ONE, à poursuivre la mise en oeuvre du Pacte pour un enseignement d’excellence, ou encore à amplifier le refinancement programmé de l’enseignement supérieur.

Le déficit programmé pour l’exercice prochain sera à nouveau de l’ordre du milliard d’euros, ce qui continuera à gonfler davantage la dette de l’entité. Dès 2023, celle-ci devrait peser pour la première de l’histoire de la FWB autant que l’ensemble de ses recettes annuelles, selon de récentes estimations de la Cour des Comptes.

Dépourvu de recettes propres, le budget de la Fédération pèse quelque 12 milliards d’euros par an, dont l’essentiel sert en réalité à payer des salaires, ceux des 120.000 enseignants notamment.

Partner Content