Jan Jambon © iStock

Le baromètre corona, un « labyrinthe piégé »?

Le Vif

La baromètre corona, dont les détails doivent encore être édictés par le Comité de concertation, anime la scène politique. Pour Jan Jambon (N-VA), l’outil ne doit pas devenir un labyrinthe « piégé ». Le nationaliste flamand plaide également pour la suppression de la jauge fixée à 200 personnes dans le secteur culturel.

Selon le ministre-président flamand Jan Jambon, en charge de la Culture, le prochain baromètre corona devra également offrir des perspectives au secteur culturel. « Si ce n’est pas le cas et que le baromètre devient un labyrinthe semé d’embûches, alors un tel plan par étapes a peu de chance de réussir », a-t-il déclaré au Parlement flamand. Il répondait aux questions d’Orry Van de Wauwer (CD&V), Stéphanie D’Hose (Open Vld) et Elisabeth Meuleman (Groen).

Pour rappel, le baromètre corona instaurera un panel de mesures sanitaires à prendre (ou à enlever) en fonction de l’évolution de la pandémie. Basé sur un code de trois couleurs, le système doit apporter de la prévisibilité aux secteurs concernés.

Jan Jambon espère que le baromètre pourra apporter de la « tranquillité » dans la crise, mais souligne également que plusieurs autres pays se sont déjà pris les pieds dans le tapis avec des dispositifs similaires.

Le nationaliste flamand a aussi plaidé pour la suppression de la jauge fixée à 200 spectateurs maximum dans le secteur culturel. « Je plaide depuis un certain temps pour plus de proportionnalité, en travaillant par exemple avec des pourcentages », a-t-il expliqué.

À ses yeux, cette proportionnalité doit également figurer dans le baromètre, sur lequel travaille actuellement le commissariat corona en vue d’un comité de concertation programmé la semaine prochaine.

Une réunion ce soir/jeudi avec les entités fédérées

Les ministres-présidents des entités fédérées et le Premier ministre Alexander De Croo se réuniront ce soir jeudi soir à propos du très attendu « baromètre » corona.

À l’issue du dernier Codeco, le commissariat corona du gouvernement avait reçu pour tâche de le peaufiner, après qu’une ébauche avait été présentée par le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke à certains acteurs de la culture. Le commissaire corona Pedro Facon a déjà confirmé qu’il s’agit d’un baromètre à trois niveaux de pandémie, avec des codes couleur.

Selon les explications du ministre-président flamand Jan Jambon au parlement flamand, le baromètre est déjà bien avancé pour les évènements avec public, dans le sport et la culture. « Nous avons insisté pour qu’il soit étendu à d’autres secteurs comme la jeunesse et l’horeca« , précise-t-il. Les secteurs concernés ont été entendus et des propositions ont été transmises au commissariat corona, selon lui.

Le Premier ministre et les ministres-présidents se pencheront donc ce jeudi soir sur un « nouveau texte ».

Jan Jambon indique aussi avoir demandé une implication accrue des entités fédérées dans le processus de mise en application du baromètre. « La proposition de texte allait fort dans le sens du centre de crise national et du gouvernement fédéral, tandis que beaucoup de secteurs relèvent de la compétence des communautés », a-t-il pointé.

Avec Belga

Partner Content