L’activité médicale de Vivalia impactée par la cyberattaque

Le Vif

L’intercommunale des soins de santé Vivalia a adopté des mesures spéciales dimanche suite à la cyberattaque menée à son encontre dans la nuit de vendredi à samedi. Les examens médicaux, des consultations et certaines opérations sont annulés.

L’attaque informatique menée dans la nuit de vendredi à samedi à l’encontre de Vivalia a entraîné le blocage de 200 serveurs et 1.500 ordinateurs au sein des hôpitaux et maisons de repos de l’intercommunale luxembourgeoise. « Les conséquences de ce virus ont un impact direct sur l’activité médicale de nos hôpitaux généraux« , indiquent les responsables de Vivalia par voie de communiqué. Des mesures ont été prises dimanche matin à la suite d’une réunion de la cellule de crise.

   En termes de consultations, un message SMS d’annulation sera envoyé à chaque personne ayant un rendez-vous. Certaines consultations pourraient être maintenues suivant l’appréciation du médecin concerné qui prendra alors contact avec son patient, précise l’intercommunale. Au niveau des opérations et interventions chirurgicales, toute personne programmée lundi sera contactée par Vivalia pour être informée du maintien ou pas de son opération. Cette décision sera prise au cas par cas, en fonction de la situation du patient, en concertation entre médecins/infirmières et le directeur médical. Les examens programmés en radiologie et scintigraphie sont annulés. L’activité des centres Covid est arrêtée. Les prises de sang au sein des centres de prélèvements sont maintenues.

   « Pour les jours suivants, l’activité médicale sera réévaluée et définie par la Cellule de crise en fonction de l’évolution de la situation. La Cellule de crise se réunira chaque matin et en urgence si nécessaire. Les décisions seront prises dans l’intérêt des patients afin d’assurer la meilleure continuité des soins possible », assurent les responsables de l’intercommunale, dont les équipes, appuyées par des experts extérieurs, affirment avoir identifié la source d’intrusion et colmaté la brèche.

   « À ce stade, aucune « mine »  n’a été découverte. Les équipes travaillent à rétablir la situation afin de redémarrer la structure informatique dans les meilleurs délais, avec les meilleures conditions de sécurité possibles.

   Cette relance est établie suivant une hiérarchie déterminée selon les priorités fonctionnelles », précisent les responsables de Vivalia.

Partner Content