La Wallonie veut améliorer la qualité de vie dans les maisons de repos

(Belga) Après une procédure de sélection lancée en novembre dernier, six maisons de repos wallonnes viennent d’être sélectionnées pour mettre en place un projet-pilote visant à améliorer la qualité de vie de leurs résidents, annonce jeudi la ministre régionale de la Santé, Christie Morreale.

Tout comme le modèle suédois TUBBE déjà d’application en Wallonie, ce nouveau projet-pilote veut promouvoir un management participatif, développer une approche individualisée de prise en charge des résidents, mettre en place une démarche d’amélioration continue de la qualité et inscrire les maisons de repos dans une logique d’intégration des soins. A cette fin, la participation de tous les acteurs est indispensable, ce qui implique une révision de leur rôle et du fonctionnement actuel des établissements. « En d’autres termes, il s’agit de co-construire un leadership partagé et participatif avec les résidents et les proches, grâce à un personnel engagé, motivé et formé », souligne la ministre. Les six expériences-pilotes qui démarreront très prochainement dans des établissements de Gosselies, Moresnet, Chimay, Jodoigne, Huy et Lessines, permettront également d’identifier les meilleures pratiques ainsi que les changements structurels et réglementaires nécessaires au développement de cette dynamique dans l’ensemble du secteur. Les maisons de repos seront accompagnées sur le terrain et formées à cette gestion participative sur une période de deux ans. Ce soutien sera opérationnalisé par l’AViQ, la Plateforme pour l’Amélioration continue de la Qualité des soins et de la Sécurité des patients (PAQS), l’UCLouvain, l’ULiège et l’ULB. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content