La N-VA se mue en reporter traquant les loups gris chez la concurrence

La N-VA diffuse sur Facebook un reportage fait maison débusquant des candidats d’autres partis, singulièrement au CD&V et à l’Open Vld, sympathisants des loups gris, organisation nationaliste turque d’extrême droite.

« Tout apparaît clairement sur les réseaux sociaux. Une enquête approfondie nous ferait tomber de notre chaise face à une telle obscénité », explique le porte-parole du parti un mois après qu’une enquête journalistique a mis au jour les accointances de certains militants nationalistes avec le groupuscule d’extrême droite flamand Schild&Vrienden.

N-VAhttps://www.facebook.com/nieuwvlaamsealliantie/https://www.facebook.comFacebook1285

Infiltreren de Grijze Wolven in de politiek?

Maak kennis met de Grijze Wolven en de MHP. Hun aanhangers zijn geïnfiltreerd in álle traditionele Vlaamse partijen en staan op tal van lokale kieslijsten.

Geplaatst door N-VA op Donderdag 4 oktober 2018

video1.0https://www.facebook.com/nieuwvlaamsealliantie/videos/704882569868685/500

La vidéo postée par la N-VA souligne l’influence grandissante de l’ultranationalisme turc dont les loups gris sont un fer de lance. On y voit des photos sur lesquelles leurs représentants posent aux côtés de politiciens belges, parfois à leur insu – on reconnaît sur une des photos le président de la Chambre Siegfried Bracke (N-VA). Le parti affirme que d’autres politiciens belges ont des liens très étroits avec les loups gris.

Le reportage du parti s’attarde sur une candidate du CD&V à Lokeren qu apparaît dans des événements organisés par les loups gris, sur un candidat à Lier qui loue l’action de Devlet Bahçeli, le leader du parti turc d’extrême droite MHP, ainsi que sur l’un ou l’autre candidat de Groen dont un qui parle du « prétendu » génocide arménien.

Partner Content