© Getty

La moitié des femmes enceintes et des jeunes mamans sont anxieuses ou dépressives

Le nombre de femmes enceintes ou qui ont accouché récemment qui souffrent de troubles psychologiques a augmenté de 20 à 50% avec la pandémie de coronavirus, rapporte dimanche De Zondag, sur base d’une étude menée par la KU Leuven auprès de plus de 5.000 femmes.

En temps normal, 10 à 20% des (futures) mères présentent des problèmes liés à leur santé mentale, comme de l’anxiété ou une dépression. Selon l’étude de la KU Leuven, ce chiffre est passé à une sur deux lors du premier confinement en mars dernier. L’association Kinderwens ExpertiseNetwork, qui fournit des conseils gratuits aux parents souffrant de problèmes de santé mentale, lance par ailleurs dimanche une campagne pour briser les tabous autour des troubles de santé mentale liés de la maternité.

Partner Content