La lutte contre la fraude sociale a rapporté 342 millions d’euros en 2021

(Belga) La lutte contre la fraude sociale a rapporté 342 millions d’euros en 2021, soit largement plus que les prévisions budgétaires des autorités, indique vendredi le ministre de l’Emploi, Pierre-Yves Dermagne, sur base des chiffres du Service d’Information et de Recherche Sociale (SIRS).

Durant le conclave budgétaire d’octobre 2021, le gouvernement fédéral avait fixé un objectif, dans la lutte contre la fraude fiscale et sociale, d’un milliard d’euros pour la période 2021-2024. Pour 2021 et 2022, 200.000 euros avaient été budgétés; pour 2023 et 2024, 300.000 euros chaque année. L’objectif du gouvernement pour 2021 a donc clairement été dépassé, la lutte contre la fraude sociale ayant rapporté 342,252 millions d’euros. La fraude aux cotisations de sécurité sociale a représenté le montant le plus important (110, 633 millions), devant la fraude aux prélèvements automatiques (39,769 millions), l’obligation de retenue pour les dettes sociales (33,280 millions) et le travail non déclaré (31, 697 millions). Ces résultats découlent de 15.714 inspections SRIS. Lors du dernier conclave budgétaire, il avait par ailleurs été décidé de recruter 45 personnes pour renforcer les services d’inspection. Les premiers inspecteurs ont été recrutés, les autres sont rentrés dans la phase finale du processus, l’objectif étant de renforcer encore davantage les équipes qui enquêtent sur les fraudes sociales et économiques, notamment pour faire face au risque d’exploitation économique et sociale des réfugiés ukrainiens sur le marché du travail belge. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content