La Hongrie dans l’attente des résultats, Orban espère un 4e sacre

(Belga) Les Hongrois se sont pressés nombreux dimanche pour voter aux législatives, à l’issue desquelles le souverainiste Viktor Orban espère décrocher un quatrième mandat consécutif en brandissant la peur de la guerre dans ce pays voisin de l’Ukraine.

Face à lui, une alliance inédite de six partis, décidée à renverser le dirigeant de 58 ans. Accusé par Bruxelles de multiples atteintes à l’Etat de droit, il a muselé au fil de 12 années justice et médias, tout en prônant une vision ultra-conservatrice de la société. Les bureaux de vote ont fermé à 19H00 (17H00 GMT) après une forte affluence – le taux de participation se situait à 67,8% une demi-heure avant la clôture, un chiffre très proche du record de 2018. En l’absence de sondages de sortie des urnes, les premières projections ne seront connues que plus tard dans la soirée. La plupart des enquêtes d’opinion confèrent un avantage au Fidesz, le parti au pouvoir, mais la bataille n’a jamais aussi été serrée et les analystes restent prudents. Veste noire et visage déterminé, M. Orban a voté avec son épouse Aniko Levai en tout début de matinée, dans une école de la banlieue de Budapest, promettant une « grande victoire ». Le chef de file de l’opposition Peter Marki-Zay, catholique et père de sept enfants, a lui glissé son bulletin dans l’urne en famille, après avoir assisté à la messe dans sa ville de Hodmezovasarhely (sud-est). Outre l’élection de leurs députés, les Hongrois étaient appelés à répondre à quatre questions en lien avec la récente loi interdisant d’évoquer auprès des moins de 18 ans « le changement de sexe et l’homosexualité ». (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content