La Grèce offre de reconstruire la maternité de Marioupol © belga

La Grèce offre de reconstruire la maternité de Marioupol

(Belga) Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis s’est dit vendredi prêt à reconstruire la maternité de Marioupol, ville assiégée dans le sud de l’Ukraine, qui a été bombardée il y a quelques jours.

« La Grèce est prête à reconstruire la maternité de Marioupol, le centre de la minorité grecque en Ukraine, une cité chère à nos coeurs et devenue le symbole de la barbarie de la guerre », a écrit sur Twitter le Premier ministre. La maternité et l’hôpital pédiatrique, situés dans le même bâtiment à Marioupol, ont été bombardés la semaine dernière, tuant trois personnes dont un enfant. Le consul grec à Marioupol, Manolis Androulakis, qui était il y a encore quelques jours caché dans un sous-sol dans la ville, a été évacué au début de la semaine vers la Moldavie. « Chaque jour qui passe devient plus dangereux. Le centre de Marioupol a été ravagé, un hôpital pédiatrique, un théâtre, une bibliothèque ont été visés. Il n’y a plus rien qui tienne debout! », a-t-il déclaré vendredi à la chaîne grecque OpenTv. Moscou de son côté a assuré que l’attaque avait été montée de toute pièce. Forte de plus de 100.000 personnes, la communauté ethnique grecque à Marioupol déplore au moins 10 morts depuis le début de la guerre. Cette diaspora provient surtout des « Grecs pontiques », populations hellénophones chrétiennes des villes du pourtour de la mer Noire. Plus de 11.000 réfugiés ukrainiens, dont plus de 3.000 mineurs, sont arrivés en Grèce depuis le début de l’invasion russe en Ukraine le 24 février. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content