Pierre-Yves Jeholet © Belga

La FWB ne voit pas l’intérêt du nouveau rôle de facilitateur attribué à Maingain

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles ne voit pas l’intérêt de la fonction de « facilitateur aux relations entre francophones » attribuée durant l’été par le collège de la Commission communautaire française (Cocof) à l’ancien président de DéFI, Olivier Maingain.

« C’est un nouveau bidule qui déforce nos institutions (…) et qui va ajouter de la complexité à la complexité (institutionnelle) », a commenté lundi Pierre-Yves Jeholet, en commission du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, où il était interrogé par plusieurs députés sur ce sujet.

« Ce sont les ministres qui sont chargés d’assurer la cohésion. (…) Nous travaillons tous les jours à ce lien entre francophones », a ajouté M. Jeholet (MR), dénonçant un « organe vide de sens » créé sans aucune concertation avec la Fédération.

Le gouvernement de la Cocof a décidé dans la discrétion cet été de confier à Olivier Maingain la mission de facilitateur des relations entre francophones de Bruxelles et de Wallonie.

Partner Content