Fête nationale: retour sur une journée royale noir-jaune-rouge

Le Vif

Retour à une Fête nationale du 21 juillet « traditionnelle » après deux années de pandémie, ce jeudi. Mais cela n’empêchera l’apparition dans l’ambiance festive, de quelques nouveautés.

La journée a débuté à 10h, le roi Philippe, la reine Mathilde et leurs quatre enfants ont assisté au traditionnel Te Deum du 21 juillet, en la cathédrale des Saints Michel et Gudule à Bruxelles. Malgré la météo, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées pour acclamer les souverains. Plusieurs membres du gouvernement ont également assisté à la cérémonie, parmi lesquels le Premier ministre Alexander De Croo.

1/2

2/2

1/2

2/2

Avant l’arrivée des souverains, un homme âgé présent dans la cathédrale a fait un malaise et dû être transporté à l’hôpital.

Après la cérémonie, la reine Mathilde a accepté de poser pour quelques selfies tandis que la princesse Elisabeth est celle qui a attiré le plus d’attention du public. D’autres membres de la famille royale ont assisté à des Te Deum ce jeudi. La princesse Astrid s’est rendue à Gand et le prince Laurent à Liège.

Le retour du traditionnel défilé

A 16h, le défilé a débuté aux abords du Palais royal de Bruxelles accueilleront également le défilé militaire et civil ainsi. Cinquante «Be-Heroes», des Belges qui se sont illustrés par leurs actions – comme des volontaires ayant aidé lors des inondations ou des hébergeurs de réfugiés ukrainiens – ont été invités à assister en première ligne au défilé sur la place des Palais. L’évènement a «rendu hommage à toutes les femmes et tous les hommes qui s’engagent au quotidien pur la sécurité de nos concitoyens», avait annoncé la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder.

1/5

2/5

3/5

4/5

5/5

1/5

2/5

3/5

4/5

5/5

Un apéro national et des concerts

En fin d’après-midi, le centre de gravité s’est déplacé cette fois vers le parc du Cinquantenaire pour un « concert national » d’artistes issus des deux communautés, suivi du feu d’artifice. Le roi s’est même laissé tenté par quelques percussions avant le début des concerts.

Les cafés, bars et restaurants ont été invités, dans tout le Royaume, à faire participer le public à un « apéro national ». Les participants à l’apéro national pourront suivre ce concert depuis les différents établissements.

Le feu d’artifice, tiré à 23h00 depuis l’esplanade et les arcades du Cinquantenaire, clôture les festivités.

Du public et aucun incident majeur

La fête nationale a attiré une foule considérable dans la capitale. La police bruxelloise ne dispose pas de chiffres précis mais le centre-ville était bien peuplé, pour une édition sans incidents majeurs, selon la police et la Croix-Rouge.

Le Te Deum du matin « a attiré visiblement moins de public que les autres années, mais cela peut être dû au temps pluvieux. Dans l’après-midi, le public était davantage présent », note-t-on en soirée à la police. La porte-parole de la Croix-Rouge, Nancy Ferroni, a indiqué en fin d’après-midi que la fête était « calme »: quatre personnes ont été emmenées à l’hôpital, mais sans préoccupation majeure. Les services de secours et de sécurité étaient à l’honneur à différents endroits de la ville, avec entre autres un « Village Sécurité » du SPF Intérieur au Sablon.

Partner Content