La Corée du Nord déclare avoir réalisé un nouveau test de développement satellite

(Belga) La Corée du Nord a annoncé dimanche avoir procédé à « un nouvel essai important » en vue du développement d’un satellite de reconnaissance, mais les analystes estiment qu’il s’agit plutôt d’un lancement de missile, à quelques jours de la présidentielle en Corée du Sud.

Pyongyang a procédé à sept essais d’armes en janvier, y compris de son missile le plus puissant depuis 2017 et a déjà affirmé la semaine dernière avoir réalisé un test pour le développement d’un satellite de reconnaissance. Séoul avait alors parlé d’un missile balistique. La Corée du Nord fait l’objet de sanctions internationales sévères en raison de ses programmes nucléaires et balistiques mais les lancements de satellites à des fins pacifiques ne sont pas soumis au même niveau de restrictions, bien que les fusées qui les transportent utilisent en grande partie la même technologie. Le développement d’un satellite de reconnaissance militaire – avec les armes hypersoniques récemment testées en janvier- est l’un des principaux projets de défense annoncés l’an passé par le dirigeant Kim Jong Un. De son côté, Séoul a affirmé que le test, réalisé à quatre jours de la présidentielle de mercredi, était un lancement de missile balistique. En dépit de sévères sanctions internationales pour ses essais nucléaires et de missiles balistiques intercontinentaux, Pyongyang a jusqu’à présent rejeté toutes les offres de dialogue depuis l’échec en 2019 des négociations entre le dirigeant Kim Yong Un et le président américain de l’époque Donald Trump. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content