© Belga

La Boum 2: sanctions possibles, y compris pour l’ex-conseiller communal MR

Olivier Mouton
Olivier Mouton Journaliste

Le dossier concernant Julien Reintjens transféré à Bruxelles. La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, confirme que les agitateurs extrémistes sont recherchés.

Les « agitateurs » qui ont participé à La Boum 2, organisée samedi 1er mai au Bois de La Cambre à Bruxelles, ne devraient pas rester impunis. En ce compris l’élu libéral de Châtelet, qui défraie le chronique depuis mardi.

Un dossier au nom du conseiller communal MR Julien Reintjens est transféré depuis le parquet de Charleroi au parquet de Bruxelles, a indiqué mercredi une porte-parole de l’institution judiciaire. Elle ne fera pas d’autres commentaires avant d’avoir pu en prendre connaissance.

En commission de la Chambre, la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), a par ailleurs confirmé que des enquêtes sont en cours pour identifier parmi les participants les casseurs et membres de groupes d’extrême droite. « Il faudra qu’elles aboutissent rapidement!, insiste la députée fédérale Sophie Rohonyi (DéFI). Ceux qui sont venus casser du flic et casser Bruxelles doivent être sanctionnés! »

https://twitter.com/SophieRohonyi/status/1389949054977724421Sophie Rohonyihttps://twitter.com/SophieRohonyi

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

550rich3153600000Twitterhttps://twitter.com1.0

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content