Sophie Wilmès © belga

La Belgique devant les Nations unies pour un « examen » sur les droits de l’Homme

Le Vif

Dans le cadre de son examen périodique universel, la Belgique se présentera pour la troisième fois, mercredi 5 mai, devant le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies. La ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès (MR), représentera notre pays pour répondre aux questions, basées sur différents rapports, des autres États membres.

Amnesty International a analysé un certain nombre de thèmes relatifs aux droits de l’Homme en Belgique et a soumis ses recommandations aux États membres des Nations unies et au Conseil des droits de l’Homme. Selon Amnesty, notre pays fait des progrès, mais il reste beaucoup à faire notamment concernant la lutte contre les violences sexuelles, la situation dans les prisons et les violences policières.

Cet « examen oral » se déroulera entre 09h00 et 12h30. La réunion pourra être suivie en direct sur le site du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies.

Partner Content