Moscou annonce un "rapprochement" des positions dans ses pourparlers avec Kiev © belga

Kiev veut négocier la possibilité de rejoindre l’UE en échange de concessions à Moscou

(Belga) L’Ukraine veut négocier la possibilité de rejoindre l’Union européenne (UE) en échange de concessions à Moscou, selon des propositions écrites, a déclaré mardi le négociateur en chef russe Vladimir Medinsky à l’issue d’un nouveau cycle de négociations à Istanbul.

La proposition ukrainienne stipule : « La Fédération de Russie n’a aucune objection à l’encontre des aspirations de l’Ukraine à devenir membre de l’Union européenne », a déclaré M. Medinsky. En contrepartie, Kiev a évoqué la possibilité de renoncer à ses espoirs d’adhésion à l’OTAN, ce qui va dans le sens des exigences russes, a expliqué M. Medinsky. Les propositions ukrainiennes ne comprenaient pas (la reconnaissance de) la Crimée comme faisant partie de la Russie après son annexion en 2014, ni la reconnaissance des régions séparatistes de Louhansk et de Donetsk comme des États indépendants. La désescalade militaire annoncée à Kiev et à Tchernihiv n’a rien à voir avec un cessez-le-feu, a également précisé Vladimir Medinsky. « Il ne s’agit pas d’un cessez-le-feu, mais plutôt d’une tentative de notre part d’avancer pas à pas vers une désescalade du conflit », a-t-il indiqué à la chaîne publique russe RT après les pourparlers d’Istanbul. « La Russie a fait deux pas importants vers la paix », a-t-il ajouté. L’Ukraine a également fait un pas en avant vers la paix avec des propositions écrites. M. Medinsky a toutefois précisé que son pays attendait de nouvelles concessions. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content