Ilse Uyttersprot © BELGA PHOTO DAVID STOCKMAN

Le suspect du meurtre d’Ilse Uyttersprot renvoyé devant la chambre des mises en accusation

Le Vif

Jurgen D., le suspect du meurtre de l’ancienne bourgmestre d’Alost Ilse Uyttersprot en août 2020, a été renvoyé devant la chambre des mises en accusation de Gand en vue d’un procès en assises, a ordonné vendredi la chambre du conseil de Termonde. « Mes clients espèrent que le suspect apportera des réponses sur les faits devant la cour d’assises », a déclaré Anthony Mallego, l’avocat des fils de la victime.

Ilse Uyttersprot a été tuée dans la nuit du 3 au 4 août 2020. Son compagnon, Jurgen D., s’est présenté à la police le 4 août matin. Le corps sans vie de la femme politique chrétienne-démocrate avait alors été retrouvé au domicile du suspect. Ce dernier a été placé sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction et la chambre du conseil de Termonde a confirmé à plusieurs reprises sa détention préventive.

L’enquête est désormais terminée et la chambre du conseil a décidé vendredi de renvoyer l’affaire à la chambre des mises de Gand, qui décidera définitivement si le suspect doit être renvoyé devant les assises. « Aucune des parties ne s’est opposée à un procès d’assises », a déclaré l’avocat Anthony Mallego. « Mes clients espèrent que le suspect apportera des réponses sur les faits devant la cour d’assises. Il est clair qu’Ilse Uyttersprot dormait lorsqu’il l’a frappée, mais le suspect ne donne aucune raison ni explication. Nous espérons qu’il dira la vérité au jury. Le rapport de moralité montre déjà que ce n’était pas la première fois qu’il commettait des violences contre les femmes. »

L’avocat Johan Platteau, qui défend Jurgen D., n’a pas donné beaucoup de détails. Le suspect affirme qu’il n’a pas planifié les faits et que c’est arrivé sur un coup de tête. « Il y a un certain nombre d’éléments qui n’ont pas encore été abordés à notre avis. Mon client comprend la gravité des faits », a déclaré Brecht Horsten du bureau de Me Platteau. La chambre des mises pourra par la suite amender les charges et finalement le jury devra se prononcer sur la qualification exacte des faits.

La chambre des mises en accusation tranchera probablement après le congé judiciaire, ce qui signifie qu’un procès devant la cour d’assises de Gand pourrait avoir lieu en 2023.

Partner Content