Jobs étudiants : il n’est pas trop tard pour trouver

Stagiaire Le Vif

Il n’est pas trop tard pour trouver un job étudiant pour l’été. Les contrats étudiants vont bon train cette année. 77% des étudiants auraient l’intention de travailler pendant les vacances. Cibler les postes saisonniers et les secteurs en pénurie multiplient leurs chances de décrocher un contrat.

En juin dernier, une enquête menée auprès de 1 000 étudiants de plus de 15 ans sur les jobs étudiants de Randstad a révélé que 77% des étudiants comptaient travailler pendant les vacances d’été. Si de nombreux étudiants ont déjà leur contrat en ce début d’été, certains attendaient les résultats de leurs examens pour se décider. Pour les retardataires, il est encore possible de prendre le train en marche.

« Il y a encore des jobs étudiants »

« Il n’est jamais trop tard », rassure Sébastien Delfosse, Managing Director du ManpowerGroup, troisième cabinet de recrutement au monde. « Il y a encore des jobs étudiants », car si certaines sociétés comme les grands magasins de distribution entament le processus de recrutement dès le mois décembre de l’année qui précède, elles peuvent faire face à des désistements ou des cas de maladie. « Nous connaissons tout de même une recrudescence de Covid », souligne Sébastien Delfosse. D’autres entreprises disposent déjà d’un certain nombre d’étudiants mais ont besoin de renfort à court terme quand la saison se passe mieux que prévu.

Cibler les postes saisonniers

Sur student.be, un réseau d’étudiants et de jeunes professionnels dont le but est d’aider les étudiants et jeunes diplômés à définir leur projet professionnel, il est conseillé aux étudiants de cibler des secteurs susceptibles de rechercher des jobistes saisonniers comme le secteur du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, de la grande distribution, du commerce et de l’animation.

A la côte ou dans les Ardennes, l’HORECA, l’événementiel mais aussi le commerce sont des secteurs à la recherche d’étudiants pour faire face à l’augmentation de la charge de travail pendant l’été. « En Belgique, nous partons du principe que la météo ne sera pas trop favorable, mais ici le beau temps est de la partie donc je pense qu’il y aura encore besoin de renfort », explique le directeur général du ManpowerGroup. L’HORECA en particulier éprouve des difficultés à recruter du personnel et dispose encore de nombreux postes à pourvoir.

Faire face à la pénurie

Les entreprises font également face à une pénurie de talents et de candidats. Elles se montrent donc moins exigeantes face aux étudiants. Si parfois les compétences du jobiste ne permettent pas de résoudre tous les postes vacants, celui-ci peut apporter au moins un soutien sur certaines tâches.

D’autres sociétés recherchent des étudiants pour remplacer les employés qui partent en vacances. Ce phénomène a regagné de l’ampleur cette année avec la fin de nombreuses restrictions pour voyager :  « En 2020, les employés n’osaient pas partir en vacances parce qu’ils se demandaient s’ils pourraient revenir. Cette année, les employés repartent en vacances et ont besoin d’être remplacés », explique Sébastien Delfosse.

De manière générale, les entreprises qui ne sont pas parvenues à atteindre leur quota de jobs étudiants, tous secteurs confondus, ont encore des postes ouverts à pourvoir.

Le boom du job étudiant

Le travail étudiant séduit de plus en plus par ses avantages. Les jeunes recherchent avant tout un job étudiant pour l’aspect financier. Travailler pendant l’année et/ou pendant les vacances leur permet de s’offrir des vacances ou, comme c’est de plus en plus le cas, de financer leurs études. Les étudiants ne sont pas soumis aux cotisations ONSS (Office national de la sécurité sociale) normales, les contrats étudiants sont donc avantageux pour les travailleurs comme pour les employeurs. L’étudiant doit seulement payer une cotisation de solidarité (2,71 %), retenue directement sur son salaire brut. Les jeunes sont également à la recherche d’une première expérience professionnelle pour mettre toutes les chances de leur côté sur le marché de l’emploi.

Le nombre d’employeurs, d’étudiants et de jobs étudiants n’a fait qu’augmenter depuis 2012, à l’exception de l’année 2020, marquée par l’apparition du Covid-19. Le nombre d’étudiants au travail augmente, en particulier pendant les grandes vacances. 2022 promet un record pour le nombre de jobs étudiants. L’Union des classes moyennes (UCM) évoque 600 000 voire même 700 000 contrats d’étudiants pour cette année. La multiplication de ces contrats s’est d’ailleurs vérifiée pendant les vacances de Pâques où 33% d’étudiants en plus que l’année passée ont mis la main à la pâte.

 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content