© belga

Jeux de hasard et paris sportifs: les magasins de journaux obligés d’enregistrer et de contrôler les joueurs

Changement de législation à partir d’octobre prochain: tous les magasins proposant des paris sportifs et d’autres jeux de hasard seront tenus d’enregistrer et de contrôler leurs clients.

Les magasins proposant des paris sportifs et d’autres jeux de hasard seront tenus d’enregistrer tous les clients et de vérifier s’ils sont majeurs ou inscrits sur une liste noire, à partir du 1er octobre 2022.

La nouvelle législation fait partie d’un ensemble de réformes des jeux d’argent introduites par le ministre fédéral belge de la justice, Vincent Van Quickenborne.

La législation a été élaborée après que la société nationale bpost ait vendu sa chaîne de magasins de journaux – dont beaucoup proposent également des jeux d’argent et des paris sportifs – à une société de jeux d’argent. « Avec ces règles plus claires, nous franchissons une nouvelle étape importante dans la protection des personnes contre les conséquences dévastatrices de la dépendance au jeu », a déclaré M. Van Quickenborne dans un communiqué. « La liste des personnes exclues est une arme puissante que nous voulons utiliser plus souvent. C’est pourquoi nous appelons également tous les médecins généralistes, les soignants ou les travailleurs sociaux à l’utiliser, en concertation avec la personne concernée, dès les premiers signes d’un comportement de jeu problématique. »

De plus en plus populaires

Les paris sportifs sont de plus en plus populaires, y compris chez les jeunes, et le nombre de personnes souffrant d’une dépendance au jeu augmente également dans le pays. En Belgique, 497 047 personnes ont participé à des paris en ligne, pour un enjeu total de 6 millions d’euros. La part des jeunes qui jouent a également augmenté : les 18-20 ans représentent désormais 8,7% des joueurs en ligne, les 21-29 ans 34% et les 30-39 ans 27%.

La vérification des pièces d’identité pour s’assurer que les joueurs ne sont pas mineurs ou ne figurent pas sur la liste des personnes exclues est déjà obligatoire pour les casinos et les salles de jeux, mais les magasins de journaux ont longtemps existé dans une zone grise. « En étendant cette règle aux magasins de paris, les mineurs et les personnes vulnérables seront mieux protégés des effets dévastateurs de la dépendance au jeu », a déclaré le bureau de M. Van Quickenborne.

Avant la Coupe du monde

La date du 1er octobre 2022 a été choisie parce qu’elle précède la Coupe du monde de football au Qatar. « Les statistiques montrent que les grands tournois sportifs entraînent une énorme augmentation des paris. Par exemple, pendant l’Euro 2020, jusqu’à quatre fois plus de parieurs en ligne se sont inscrits qu’en dehors de cette période. » La Belgique tient une liste de personnes considérées comme ayant un comportement problématique en matière de jeu, et les personnes figurant sur cette liste ne sont pas autorisées à participer à des activités de paris ou de jeux d’argent. La part des personnes ajoutant volontairement leur nom à la liste (37 741) a augmenté de 70 % depuis 2014, et le nombre de personnes exclues par la Commission des jeux de hasard a été multiplié par cinq au cours de la même période. Les joueurs peuvent également se retrouver sur la liste si un membre de la famille, un médecin, un travailleur social ou toute autre partie intéressée soumet une demande à la Commission des jeux de hasard.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content