Iran/Nucléaire: le guide suprême dit pour la 1e fois être prêt au dialogue avec Washington

(Belga) Le guide suprême d’Iran Ali Khamenei s’est dit jeudi, pour la première fois, « pas opposé » à un dialogue direct avec Washington pour résoudre la question du nucléaire iranien, tout en menaçant de raser Tel-Aviv et Haïfa en cas d’attaque israélienne contre son pays.

L’ayatollah Khamenei s’exprimait lors d’un discours télévisé depuis Machhad, à l’occasion du Nouvel an iranien, au moment où le président américain Barack Obama effectuait une visite en Israël. Les Américains « ont envoyé des messages pour que l’on ait un dialogue direct sur le nucléaire (…) en marge des négociations avec le groupe 5+1. Je ne suis pas optimiste sur un tel dialogue (…) mais je n’y suis pas opposé », a-t-il dit. « La logique des Américains est que l’on discute pour accepter leur point de vue et non arriver à un résultat rationnel, a-t-il expliqué. Nous voulons simplement que l’on reconnaisse notre droit à l’enrichissement (de l’uranium) à des fins pacifiques, mais ils (les Occidentaux) ne veulent pas reconnaître ce droit ». L’Occident et Israël soupçonnent l’Iran de chercher à fabriquer l’arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que Téhéran dément. Washington répète être disposé à parler de manière bilatérale avec l’Iran dans le cadre du P5+1 (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie, Chine et Allemagne). Mais jusqu’ici, l’ayatollah Khamenei refusait la proposition américaine. En se disant prêt à parler avec son ennemi « depuis 34 ans », qualifié de « centre du complot contre l’Iran islamique », l’ayatollah Khamenei a aussi menacé de riposter à une attaque israélienne en rasant Tel-Aviv et Haïfa: « les dirigeants du régime sioniste menacent parfois d’attaquer l’Iran (…) s’ils commettent cette erreur, l’Iran réduira en poussière Tel-Aviv et Haïfa » (JAV)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content