Invasion de Ukraine - Le président ukrainien se dit prêt à des négociations avec Moscou, mais pas au Bélarus © belga

Invasion de Ukraine – Le président ukrainien se dit prêt à des négociations avec Moscou, mais pas au Bélarus

(Belga) Le président ukrainien a rejeté dimanche la proposition russe de pourparlers à Gomel au Bélarus, car ce pays sert de base arrière à l’invasion de l’Ukraine, affirmant que « n’importe quelle autre ville » hors du Bélarus conviendrait.

« Varsovie, Bratislava, Budapest, Istanbul, Bakou. Nous les avons toutes proposées. Et n’importe quelle autre ville nous conviendrait du moment qu’on ne nous tire pas des roquettes dessus depuis son territoire », a affirmé Volodymyr Zelensky dans une vidéo en ligne. S’adressant aux Bélarusses dans cette allocution, il fait remarquer que « si de votre territoire il n’y avait pas d’actions offensives, on aurait pu parler à Minsk ». Vendredi déjà, la Russie avait dit vouloir négocier avec les Ukrainiens mais uniquement au Bélarus, bien que l’invasion du nord de l’Ukraine et l’offensive sur Kiev soit partie de ce pays. Dimanche, le Kremlin a récidivé. Une délégation de représentants des « ministères des Affaires étrangères, de la Défense et d’autres services, notamment de l’administration présidentielle est arrivée au Bélarus pour des négociations avec les Ukrainiens », selon le porte-parole de la présidence russe, cité par les agences nationales. En outre, au moment où ses services évoquaient des pourparlers vendredi, le président Vladimir Poutine avait appelé l’armée ukrainienne à faire un coup d’État et traité les autorités du pays de « clique de drogués et néonazis ». (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content