Invasion de l'Ukraine - Stoltenberg craint un déploiement d'armes chimiques par la Russie en Ukraine © belga

Invasion de l’Ukraine – Stoltenberg craint un déploiement d’armes chimiques par la Russie en Ukraine

(Belga) La Russie pourrait utiliser des armes chimiques dans la guerre en Ukraine, craint le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, dans une interview parue dimanche dans le journal allemand Welt am Sonntag. Il s’agirait, en tout état de cause, d’un crime de guerre, a rappelé M. Stoltenberg.

Dans cette interview, le chef de l’Otan fait référence aux affirmations du gouvernement russe selon lesquelles les États-Unis financeraient des laboratoires en Ukraine pour développer des armes biologiques secrètes. « Absurde », déclare M. Stoltenberg. Les États-Unis, eux aussi, ont catégoriquement nié ces allégations. En début de semaine, la Maison Blanche a averti que la Russie pourrait chercher une justification pour elle-même mener des attaques chimiques en Ukraine. M. Stoltenberg a mis en garde contre la multiplication des combats et des crises humanitaires en Ukraine dans les jours et les semaines à venir. « Nous regardons avec horreur le nombre croissant de victimes civiles et de destructions insensées par les troupes russes », a-t-il souligné. « Le peuple ukrainien résiste à l’invasion avec courage et détermination, mais les jours à venir risquent d’apporter leur lot de nouvelles épreuves. » L’Otan reste toutefois sur sa position de ne pas déclarer « zone d’exclusion aérienne » le ciel ukrainien, bien que le président ukrainien Volodymyr Zelensky presse en ce sens. Cela signifierait que l’Alliance devrait abattre tout avion russe, a expliqué le Norvégien. « Et en faisant cela, nous risquerions une confrontation directe et une escalade incontrôlable », a ajouté M. Stoltenberg. « Nous devons mettre fin à cette guerre, pas l’étendre davantage. Nous ne cherchons pas le conflit avec la Russie. » (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content