Invasion de l’Ukraine – Prague suspend les visas aux Bélarusses en raison du rôle de Minsk dans la guerre

(Belga) Le gouvernement tchèque a annoncé mercredi qu’il arrêtait de délivrer des visas aux Bélarusses, à l’exception des cas humanitaires, en raison de l’implication du Bélarus dans la guerre en Ukraine.

« Nous avons pris la même mesure concernant les visas (pour les Bélarusses) que celle vis-à-vis de la Russie », a déclaré aux journalistes le ministre des Affaires étrangères, Jan Lipavsky. La République tchèque, un pays de 10,7 millions d’habitants, membre de l’UE et de l’Otan, a cessé de délivrer les visas aux Russes le 25 février, le lendemain de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. « En ce moment, le Bélarus est pleinement impliqué dans l’agression contre l’Ukraine », a insisté M. Lipavsky. La ministre de la Défense, Jana Cernochova, a indiqué de son côté que son ministère enverrait en Ukraine de l’aide médicale, notamment des sacs à dos de sauvetage et des civières pliantes, d’une valeur de près d’un million d’euros. « La brutalité du bandit Poutine (le président russe Vladimir Poutine) est de pire en pire, le nombre de blessés augmente, et nous ne pouvons pas nous contenter de juste le regarder », a-t-elle ajouté. La République tchèque a déjà envoyé à l’Ukraine 4.000 obus d’artillerie, 30.000 pistolets, 7.000 fusils d’assaut, 3.000 mitrailleuses, plusieurs dizaines de fusils de sniper et environ un million de cartouches, ainsi que d’autres matériels militaires non spécifiés. Le gouvernement tchèque a également annoncé la fourniture à l’Ukraine de matériel médical civil d’une valeur de près de 4 millions d’euros et a déclaré un état d’urgence, un outil juridique destiné à lui délier les mains en matière d’aide à l’Ukraine. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content