Invasion de l’Ukraine – Les « ramifications » du conflit en Ukraine n’épargnent pas les chantiers de construction

(Belga) L’Association Des Entrepreneurs Belges de grands travaux signale que le conflit en Ukraine présente des « ramifications » qui n’épargnent pas le secteur. La « stupéfiante ascension » des prix des matériaux et les délais de livraison entrainent des « réactions en chaîne imprévisibles aux répercussions exponentielles pour les grands chantiers », assure l’ADEB dans un communiqué lundi.

Ces grandes entreprises « appellent leurs clients à réfléchir avec elles aux solutions créatives visant à traverser ensemble les importantes turbulences actuelles ». L’association affirme soutenir le principe préconisé par la Confédération construction d’une formule de révision ou de prix journalier, « la meilleure façon de gérer les relations contractuelles dans ces moments de grande incertitude », stipule le communiqué. En effet, « de nombreux contrats privés sont actuellement basés sur des prix fixes ce qui, au regard de la conjoncture actuelle, se révèle très pernicieux pour les entreprises qui ne peuvent assumer seules une telle hausse de prix. Lorsqu’elles peuvent la répercuter ce n’est que partiellement, et donc intenable dans ce contexte de hausse spectaculaire », explique l’ADEB L’association soulève aussi la question de la migration ukrainienne inverse, observant un phénomène de retour de travailleurs ukrainiens, souvent actifs dans la construction et les transports, vers leur pays d’origine pour défendre leur nation. « Une situation qui s’ajoute aux délais prolongés de livraison de matériaux et à l’augmentation des prix », note l’ADEB. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content