Invasion de l’Ukraine – Les matières nucléaires de l’installation de Kharkiv intactes malgré les bombardements

(Belga) Le centre de recherche nucléaire de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, a été endommagé lors d’une nouvelle attaque russe le week-end dernier. La petite quantité de matériel nucléaire qui se trouvait sur le site est toutefois restée intacte. C’est ce qu’a rapporté le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, lundi soir, citant l’organisme ukrainien de surveillance nucléaire.

Samedi, le Parlement ukrainien avait indiqué que ce centre de recherche nucléaire avait été la cible de tirs russes. Et lundi, Kiev a fait savoir que le bâtiment, son isolation thermique et le hall de recherche avaient été endommagés. La source de neutrons, qui contient des matières nucléaires utilisées pour générer des neutrons pour la recherche et la production d’isotopes, est restée intacte. Le bâtiment avait déjà été endommagé par un bombardement russe il y a trois semaines. Il avait alors été temporairement coupé de l’alimentation électrique. L’installation, où n’est stockée qu’une petite quantité de matières radioactives, est utilisée pour « la recherche et le développement et la production de radio-isotopes pour des applications médicales et industrielles », selon la communication de l’AIEA. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content