Invasion de l'Ukraine - La Turquie interdit le Bosphore et les Dardanelles à tous les bâtiments militaires © belga

Invasion de l’Ukraine – La Turquie interdit le Bosphore et les Dardanelles à tous les bâtiments militaires

(Belga) La Turquie a interdit le passage du Bosphore et du détroit des Dardanelles à tous les bâtiments de guerre, « riverains ou non de la mer Noire », a annoncé lundi soir le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

« Nous avons prévenu les pays riverains ou pas de ne pas faire passer des navires de guerre par la mer Noire. (…) Nous appliquons les dispositions de la Convention de Montreux », qui confie à Ankara la gestion de l’accès à ces deux voies maritimes, a indiqué le ministre. La Convention de Montreux, de 1936, est un traité régulant strictement la navigation sur le détroit du Bosphore, l’unique voie d’accès naturelle à la mer Noire. Cette Convention oblige notamment la Turquie à autoriser la libre circulation sur ses détroits des navires de commerce et des bâtiments de guerre des pays riverains de la mer Noire, comme la Russie. En outre, les navires de guerre des pays non riverains doivent informer à l’avance Ankara de leur intention de traverser le Bosphore et ne peuvent rester en mer Noire que pour une durée limitée. L’article 19 donne cependant à la Turquie le droit de bloquer les navires de guerre dans le détroit en temps de conflit, sauf s’ils doivent regagner leurs bases. Dès le début de l’agression russe contre son pays, l’ambassadeur d’Ukraine à Ankara, Vasyl Bodnar, a appelé la Turquie à fermer le détroit des Dardanelles et le Bosphore aux navires russes. Bien qu’alliée de Kiev et membre de l’Otan, la Turquie reste soucieuse de ménager Moscou et n’avait pas immédiatement répondu à cette requête. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content