Invasion de l’Ukraine – La Suède rompt avec sa doctrine et va livrer des armes antichar à l’Ukraine

(Belga) La Suède va rompre avec sa doctrine excluant de livrer des armes à un pays en guerre et envoyer 5.000 lance-roquettes antichar à l’Ukraine, a annoncé le gouvernement dimanche.

Cette décision « exceptionnelle » est sans précédent depuis 1939, lorsque la Suède avait assisté la Finlande attaquée par l’URSS, a souligné la Première ministre Magdalena Andersson lors d’une conférence de presse. « Pour moi comme Première ministre, la première et la seule question est ce qui défend le mieux la sécurité de la Suède et du peuple suédois. Ma conclusion est que notre sécurité est la mieux défendue quand nous défendons les capacités de l’Ukraine à se défendre contre la Russie », a-t-elle affirmé lors d’une conférence de presse. L’Union européenne avait confirmé un peu plus tôt un accord pour envoyer des armes en Ukraine. L’Allemagne a également annoncé dimanche un revirement majeur de sa doctrine en livrant des armes à l’Ukraine. Outre les armes antichar – des lance-roquettes à tir unique de classe AT-4 – un domaine d’expertise de l’industrie suédoise de l’armement, la contribution de Stockholm inclura également 135.000 rations de combat, 5.000 casques et 5.000 gilets pare-balles. La Suède a rompu avec sa neutralité à la fin de la guerre froide mais reste officiellement non alignée et hors des alliances militaires. Le pays n’est ainsi pas membre de l’Otan même s’il est partenaire de l’alliance depuis le milieu des années 90. Le président ukrainien avait demandé des armes antichar à la Suède. Stockholm n’a toutefois pas inclus son arme antichar la plus puissante, de classe INLAY/Robot 57, qu’espérait Kiev. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content